"Le voyage pour moi ce n'est pas arriver, c'est partir. C'est la saveur de la journée qui s'ouvre, c'est l'imprévu de la prochaine escale, c'est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose,c'est la curiosité de confronter ses rêves avec le Monde, c'est demain, éternellement demain. Je pars..." Roland Dorgelès

samedi 14 mai 2011

On dirait le sud... - Champassak/Don Khon, Laos

(Les articles qui suivent se sont passes la semaine derniere mais je nai pas pu les publier avant)

Le temps dure longtemps...


Apres deux jours de detente a Tad Lo chez Audrey, entre repas communautaire et baignade sous les cascades, j'aii retrouvee Cynthia, Bastien (son compagnon), Flo et Max (leurs amis) a Pakse pour un mois. Nous allons descendre jusqu'a la frontiere cambodgienne jusqu'au 9 mai, jour ou mon visa se termine avant de passer 3 semaines au Cambodge.

J'etais vraiment tres impatiente de retrouver pour la premiere fois une amie, meme si ce n'est pas pour autant de temps que prevu au depart. Tous sont epuises apres 16h davion, 14h de train et 3h de bus dans la chaleur et la poussiere. Je passe une bonne partie de la soiree a rattrapper le temps avec Cynthia, ce qui me met dans un tel etat d'excitation que je ne dors pas de la nuit!!!

Nous partons le lendemain a Champassak, non sans les avoir au prealable conseiller un petit tour au marche de Pakse pour en prendre plein la vue et les narines! Nous partageons notre touktouk collectif avec une famille, des sacs de poissons chats vivants et morts, et un viel homme parlant tres bien francais!

Apres midi detente au bord du Mekong, dont la terrasse de notre guest house nous reserve une belle vue. Les enfants jouent, les hommes pechent, les femmes recoltent les herbes pour le diner...
 



 
Le lendemain, tandis que Bastien fait un aller retour a Pakse pour retirer de l'argent (je me suis rendue compte qu'il n'y avait plus d'ATM jusqu'au Cambodge...) nous partons a la decouverte du Wat Phou, site archeologique majeur au Laos, classe au patrimoine mondial de lUnesco. Une belle introduction aux temples d'Angkor parait il...
 
Effectivement, le site est superbe, chaque terrasse reservant une vue toujours plus belle que la precedente. De nombreuses personnes viennent prier dans ce sanctuaire, comme l'atteste les offrandes ornant les pieds du Bouddha. Une source sacree coule de la roche et abreuve les fideles qui le souhaitent. Nous deambulons pres de deux heures parmis les ruines, epoustoufles par le cadre exeptionnel qui nous entoure.











L'apm est consacree a nous rendre dans larchipel des 4000 iles dans le delta du Mekong, et plus particulierement a Don Khon. Nous avons choisi un compromis entre la fetarde Don det et la calme Don Khong et nous ne le regretterons pas. Une fois encore, les transports furent une galere, et apres une heure d'attente du bus local au bord d'une route ecrasee de chaleur, nous optons pr un touktouk collectif. Nous y sommes seuls et prenons nos aises pour admirer les paysages de campagnes et de rizieres qui s'offrent a nous.




Le bateau qui nous conduit a Don Khon traverse un paysage sublime egalement, d'autant que le soleil rougeoyant plonge a cette heure ci dans le Mekong.






Tandis que les trois hommes se desalterent dune beer lao bien fraiche, nous partons en quete d'un nid douillet. Difficile sur cette ile ou tout se paie assez cher mais nous finissons par trouver un joli bungalow avec hamac sur le Mekong pour 3E la nuit.
 
 
Nous louons des velos pour visiter cette toute petite ile le lendemain. Des rapides ont creuse un joli paysage a l'est, le Mekong est accessible pour une petite baignade un peu plus loin, un village tout au sud du l'ile (on y voit dailleurs le Cambodge depuis la berge) nous permet de prendre contact avec un famille sympathique, bref que du bonheur! Nous traversons des rizieres rendues vertes fluos par les dernieres pluies,  parmi les buffles se roulant dans la boue, nous baissant parfois pour ramasser une petite mangue dont la chaire juteuse et parfumee nous ravie le palais. Nous retournons nous baigner dans un des villages le lendemain avec Cynthia, mais l'eau est trop chaude et les enfants s'amusent de nos prenoms depuis la rive, sans toutefois nous rejoindre dans l'eau!












Nous partons a la decouverte du Cambodge le lendemain... Le laos m'a reserve de belles surprises mais aussi quelques deconvenues. J'en ferai le bilan apres le Cambodge, que j'imagine semblabe sur beaucoup de points mais... qui sait?!!

1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer